L'armée en 1914

En août 1914, l'infanterie de l'armée d'active compte 173 régiments. Ces régiments sont assemblés aux seins de 44 Divisions d'Infanterie (D.I.).

 

Les D.I. sont regroupées par 2 ou par 3 au sein d'un corps d'armée. En août 1914, l'armée française d'active compte 21 C.A. que l'on peut assimiler à des régions de mobilisation

 

L'effectif d'une division d'infanterie est de 380 officiers et de 15 500 hommes. Elle dispose de 2800 chevaux, 36 canons et 523 voitures. Sur route, elle forme un convoi long. de 13,5 km. Elle est dirigée par un état-major, qui se compose de 2 brigades, (elle est parfois renforcée d'une brigade de réserve).  Chaque brigade compte 2 régiments, (parfois 3), de 3400 hommes et 70 officiers.  Un régiment est constitué de 3 bataillons, eux-mêmes constitués de 4 compagnies de 240 hommes.  Une compagnie compte 4 sections de 60 hommes, elles-mêmes divisées en 4 escouades de 15 hommes chacune.

  

Ce dispositif est appuyé par un escadron divisionnaire, une artillerie divisionnaire (1600 hommes), une compagnie du génie (210 sapeurs), deux ambulances (50 hommes), une section d'hospitalisation (8 hommes), un groupe de brancardiers divisionnaires et la sous intendance divisionnaire (36 hommes).

 

 

Chaque régiment d'active constitue un régiment de réserve portant le numéro du régiment d'active augmenté de 200 : ainsi 318 ème est le régiment de réserve du 118 ème.

 

A ces 346 régiments se sont ajoutés : 

             - 73 bataillons de chasseurs à pieds où alpins

         - les troupes outre-mer : régiments de marche des zouaves, régiments de tirailleurs, régiments de chasseurs marocains.

 

       L'intégration de toutes ces unités porte le nombre de D.I. à 91. L'armée d'active porte les numéros de 1 à 77 hormis les n° 49 et 50, l'armée territoriale porte les n° 81 à 97 hormis le n° 93. A partir de juin 1915, le massacre de certaines unités entraîne la création de nouvelles. C'est ainsi qu'apparaissent les D.I. de 120 à 134, 151 à 158 et 161 à 170.     

 

       En 1914, l'incorporation des soldats en France sous les drapeaux se faisait à l'age de 21 ans.  La mobilisation était alors de 3 ans dans l'armée d'active; 11 ans dans la réserve,  7 ans dans l'armée territoriale, 7 ans dans la réserve de l'armée territoriale.

          L'effort de guerre a donc mobilisé, théoriquement, les hommes de 21 à 49 ans
.



NB : article réalisé à partir des articles du site "Pages 14-18" http://www.pages14-18.com/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×